Lettre d’information d’Avril 2017

Pour recevoir cette lettre d’information une fois par mois, veuillez nous fournir votre adresse mail, vous pourrez vous désinscrire sur le formulaire quand vous le souhaitez:

EDITO: « Choisissons pour Pâques un chocolat qui n’ait pas un goût amer pour les enfants d’Afrique « :

 Qui imaginerait Pâques sans œufs ou cloches en chocolat ? …. Pourtant ce produit, issu de la culture du cacao, est loin d’être sans impacts, en particulier sur l’environnement et sur les humains qui travaillent en amont de la chaîne.

Le cacaoyer vient d’Amérique centrale et a été introduit en Afrique et en Asie. Le plus gros producteur de cacao dans le monde est la Côte d’Ivoire.
Seules quelques sociétés multinationales font le lien entre un grand nombre d’agriculteurs qui récoltent les fèves de cacao et nous, les consommateurs.
Les acteurs qui dominent le commerce et le traitement du cacao sont au nombre de trois – Cargill, Archer Daniels Midland et surtout Barry Callebaut.
Les exploitants locaux de cacao ne reçoivent généralement qu’une partie infime du prix final d’une tablette.
Selon le baromètre du cacao 2015, les familles qui cultivent le cacao en Côte d’Ivoire devraient gagner quatre fois plus pour atteindre le seuil de pauvreté de 2 dollars par jour et par personne. Un revenu de subsistance demeure un objectif lointain pour la plupart des familles.
Quelque 530 000 enfants travaillent dans des conditions indignes dans les plantations de cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana.
Barry Callebaut fournit la plupart des plus petits fabricants et artisans en chocolat de couverture, ainsi même quand vous achetez chez votre artisan chocolatier préféré les cacao proviennent sûrement de la même origine prédatrice.
Visés par trois plaintes collectives pour traite et travail forcé des enfants dans les plantations de cacao en Côte d’Ivoire, les groupes Nestlé, Mars et Hershey’s, déclinent toute responsabilité, pourtant les plaignants leur reprochent de fermer les yeux et de profiter du travail des enfants. Vous pourrez découvrir les coulisses de cette affaire dans le film « le goût amer du chocolat » de Miki Mistrati au Court Circuit Café le 11 avril et en débattre avec nous.
Côté environnement, les plantations de cacao en monocultures (souvent le cas en conventionnel) et cultivées de façon industrielle favorisent la déforestation. Elles épuisent leurs sols au bout d’une vingtaine d’années et sont moins productives : les planteurs les abandonnent alors, et vont défricher un autre bout de forêt pour planter une nouvelle cacaoyère.
Il y a pourtant des solutions, le chocolat bio du Commerce Équitable, comme celui d’Artisans du Monde, permet une alternative à cette situation dramatique sur laquelle on ferme habituellement les yeux. L’histoire ci-dessous de la Coopérative Bolivienne El Ceibo en est un exemple.

 CHOCOLATS de la COOPÉRATIVE BOLIVIENNE EL CEIBO

l_livretcacao_final_couvNous mettrons donc en avant ce mois ci dans notre vitrine et la boutique la diversité et la richesse des produits de cette coopérative
El Ceibo en Bolivie, qui représente un modèle de réussite du commerce équitable et biologique, avec 49 coopératives et 1200 familles des Andes Amazoniennes, qui peuvent échapper à la culture de la coca, conquérir leur autonomie financière, monter des projets sociaux, cultiver des cacaoyers dans un système agro-forestier harmonieux, les cacaoyers côtoyant des arbres fruitiers tels que des bananiers, des citronniers ou des plantes médicinales.

Un chocolat d’exception !
La richesse incroyable de la palette aromatique du cacao El Ceibo, notamment dans ses nuances fruitées et florales s’explique par son terroir privilégié, mais aussi par sa biodiversité puisqu’ environ 200 espèces de cacaoyers sont cultivés, apportant cette complexité aromatique unique.
En 1997, à la création d’El Ceibo, les producteurs étaient rémunérés 3 pesos bolivianos par quintal !  Grâce au soutien de toute la chaîne équitable, ils sont aujourd’hui payés environ 1000 pesos bolivianos par quintal !

E l Ceibo a progressivement réussi à conquérir son autonomie financière et écoule aujourd’hui 80% de sa production sur le marché bolivien, y vendant les tablettes de chocolat confectionnées dans leur usine. Depuis 2006, El Ceibo a aussi monté son propre organisme de micro-crédit. Enfin de nombreux projets sociaux sont nés : mise en place d’un fond de pension pour les producteurs dès 60 ans, programmes éducatifs, création d’une radio communautaire…

Méthode de fabrication
De plus nos chocolats sont élaborés sans lécithine de soja (qui sert normalement à améliorer la rapidité de conchage du cacao).
Une fois les fèves de cacao récoltées, fermentées et séchées, elles passent entre les mains virtuoses de notre maitre chocolatier suisse. Les fèves sont d’abord lentement torréfiées, puis finement broyées. Ensuite, la masse de cacao est lentement conchée dans  une concheuse traditionnelle pendant environ 72heures (soit 3 à 6 fois plus que pour les chocolats conventionnels ).
C’est aussi cela qui permet au chocolat de faire exploser toutes ses notes aromatiques et qui lui donne toute son onctuosité.

007855_1007854
007848-01_3007848-02_3

RAPPEL: tous les quinze jours REVUE de PRESSE ÉQUITABLE

revuepresse8http://www.artisansdumonde.org/actualites-equitables/veille/revue-de-presse-8
Au sommaire de cette revue : la famine qui redémarre (encore !) ; du tourisme solidaire : le point sur quelques produits : miel ; cacao ; bananes ; des articles sur la grande distribution et l’agriculture biologique : enfin, l’alternative du supermarché coopératif qui nous amène à un bref article sur l’impact du commerce équitable dans le monde !
– Pourquoi la famine en Afrique de l’Est ne fait-elle pas la Une des journaux ?
– un portrait assez sévère des consommateurs français qui ne semblent pas autant solidaires que nos voisins allemands
– Saviez-vous d’ailleurs que le miel est le seul produit qui ne se périme jamais ?

SAMEDI 1er AVRIL de 10h à 23h: RÉVEILLONS NOUS !! au Théâtre National de Nice

reveillonsNousp1Artisans du Monde Nice y sera présent avec un stand alimentaire et présentation de produits d’une coopérative de femmes.
avec aussi dans le hall :
– 10h-17h : atelier Aquaponie pour petits et grands

Restaurant le Colibri :
– 10h-17h : stands, juice bar et ateliers sur le thème détox éveil du printemps
petite salle : 10h-20h
10h : cours de yoga
11h30 : conférence culinaire avec démonstration sur les légumineuses par le chef Jean Montagard
14h : projection du film documentaire Des femmes et des hommes suivie d’un débat avec la réalisatrice Frédérique Bedos.
17h : projection du film documentaire Qu’est-ce qu’on attend ?  suivie d’un débat avec la réalisatrice de Marie-Monique Robin.
20h30 dîner bio et musical au Colibri
Voire le programme détaillé à http://www.tnn.fr/pdf/reveillons-nous-en-avril_2017.04.01_programme_web.pdf

MARDI 11 AVRIL de 19h30 a 22h CINÉMA CITOYEN « TRAVAIL DES ENFANTS, LE GOÛT AMER DU CHOCOLAT »

ChocoEnfantsEn cette période de Pâques, tous nos enfants vont se régaler des délicieux œufs ou cloches en chocolat. Mais vous doutiez vous qu’En Côte d’Ivoire, 1er producteur mondial, les fèves de cacao étaient beaucoup récoltés par des enfants dans des conditions proches de l’esclavage?
En 2009, Miki Mis­trati montrait, dans un documentaire à vous dégoûter des tablettes, l’exploitation des enfants sur ces plantations de cacao. Trois ans plus tard, le journaliste danois a voulu retourner sur le terrain voir si les choses avaient (un peu) changé, et aussi prendre au mot les campagnes de communication des multinationales.
Il signe ainsi son deuxième film malgré les obstacles rencontrés sur le tournage.
Venez découvrir les dessous des groupes Nestlé, Mars et Hershey’s, leaders de la chocolaterie mondiale…..

Pour ne pas vous laisser sur une note de désespoir et vous montrer qu’un autre chocolat est possible, nous vous montrerons aussi un cours extrait du film réalisé par Artisans du Monde en Bolivie auprès de la coopérative du commerce équitable, El Ceibo.

SAMEDI GOURMAND du 15 AVRIL: Autour du CHOCOLAT

gateauchocolatComme tous les mois venez découvrir les nouveautés de la boutique (voir ci -dessous les produits de la nouvelle collection qui viennent d’arriver) et venez vous régaler avec les spécialités concoctées par nos bénévoles à partir de chocolat …..

LUNDI de PÂQUES 17 AVRIL: Villeneuve-Loubet fête la Nature

feteVilleneuveArtisans du Monde Nice participera à cette fête qui marque l’arrivée du printemps et qui s’articule autour des thèmes suivants :
– le développement de l’agriculture et de l’artisanat (marché au Village)
– le développement durable
– la valorisation paysagère et la protection de l’environnement

Des animations gratuites pour toute la famille, sont prévues sur chaque site autour de temps forts : danses folkloriques, démonstrations de taille d’agrumes, distillation de lavande, ateliers de jardinage, troc vert, avant -première documentaire réalisé sur les papillons de jour en France, conférence sur les abeilles , -Démonstration-dégustation de fleurs. Théâtre-forum au Village, promenade à poneys ….jeux en bois, etc…,

 CAFE CITOYEN du 26 AVRIL de 19h30 à 22h:Impressions de voyage au PÉROU: histoire, culture, politique, paysages…

trajePeruSuite à un voyage au Pérou à la découverte du pays et des coopératives de producteurs d’Artisans du Monde, nous essaierons de vous présenter ces impressions de voyage, si possible au dela des beaux monuments et des habits traditionnels, car comme le disait Rigoberta Menchu , prix Nobel de la paix Guatemalteque 1992,
« Ce qui à nous les indiens nous fait beaucoup de peine est que vous trouvez notre habit très beau, mais la personne qui le porte c’est comme si elle n’etait rien« ….

Nous parcourrons donc le pays de Lima au Lac Titicaca, mais aussi l’histoire ancienne et présente de ce pays magnifique, au richesse naturelles énormes, mais où règne une grande inégalité.

LA NOUVELLE COLLECTION de PRINTEMPS continue d’arriver: découvrer les produits d’APIKRI en Indonésie.

apikriApikri a été créée en Indonésie en 1987 par 25 artisans secondés par des membres d’une ONG internationale (OXFAM). Après la révolution verte, de nombreux ouvriers agricoles ont été au chômage et l’exode vers la ville a accentué la précarité de leur situation. Sans sources de revenus, les parents ne peuvent envoyer les enfants à l’école alors que l’éducation est une des clés du développement. APIKRI a donc pour objectif d’offrir des débouchés stables à la production des artisans. En assurant des débouchés sur le marché européen principalement, et une stabilité des relations commerciales, le commerce équitable permet de pérenniser des emplois et de soutenir un projet technique de valorisation des ressources locales APIKRI s’engage activement en faveur des femmes. Le Tsunami de décembre 2005 a provoqué des dégâts matériels importants au sein des communautés. C’est pourquoi APIKRI apporte depuis lors un soutien financier aux familles victimes de dommages pour reconstruire leurs maisons ou les réparer.

apikriprocess

apikrisac1apikrinote1apikriboite1apikribag1apikribra1apikriBO1