Lettre d’information – Avril 2018

Pour recevoir cette lettre d’information une fois par mois, veuillez nous fournir votre adresse mail, vous pourrez vous désinscrire sur le formulaire quand vous le souhaitez :

ÉDITO :

tous arisans de ce monde

Sous la poussée des consommateurs et consommatrices, l’agriculture biologique est-elle en train de devenir l’élément essentiel de la transition d’une agriculture chimique conventionnelle vers une agriculture plus durable ?

La réponse à cette question est OUI !

L’agriculture biologique a suivi une tendance extrêmement dynamique pour atteindre en 2016 un chiffre d’affaires mondial de presque 90 milliards de dollars. Sa croissance annuelle s’est faite à un rythme à deux chiffres, avec des pics de plus de 20% pour les ventes de détails de produits biologiques en France et en Irlande.

La croissance observée de la consommation de produits bios est le signe d’une prise de conscience qui résulte du fait que les consommateurs sont de plus en plus préoccupés, non seulement par leur santé, mais aussi par le respect de l’environnement, le bien-être animal, la création d’emplois et par le développement territorial, comme cela est bien illustré par des chiffres rassemblés en France. Cette préoccupation milite en faveur de l’adoption de politiques de transition vers une agriculture biologique.

Ce constat nous ravit et nous souhaitons que très rapidement, la même prise de conscience se fasse pour le commerce équitable que nous promouvons afin que les client.e.s deviennent des consomm’acteurs et des consomm’actrices, ce qui veut dire qu’ils.elles « réfléchissent » à leurs actes d’achat et à leurs conséquences sur les humains, les animaux mais aussi l’environnement.


Suite aux Etats Généraux de l’Agriculture et de l’Alimentation, le gouvernement a déposé un « Projet de loi Alimentation, pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable ».

MALBOUFFESi, comme l’ensemble des membres de la plateforme citoyenne pour une transition agricole et alimentaire, nous regrettons que cette grande consultation n’aboutisse à une loi qui ne considère, pour le moment, que les aspects économiques et non les enjeux sociétaux de l’agriculture et de l’alimentation, nous souhaitons malgré tout tenter d’influencer ce projet de loi pour que le commerce équitable y ait toute sa place.

En effet, nous déplorons dans ce projet de loi, l’absence totale de référence au commerce équitable alors que de nombreuses fois durant les E.G.A. les critères de commerce équitable ont été identifiés comme bénéfiques pour les producteurs et les consommateurs. Il nous parait donc invraisemblable de parler d’alimentation durable dans une loi sans mentionner le commerce équitable !

Voilà pourquoi nous, Fédération Artisans du Monde, engageons dès à présent avec CEF-Commerce équitable France, FAIRe un monde équitable, TDCE et Max Havelaar un travail de plaidoyer (étape 1) puis de mobilisation citoyenne (étape 2) pour amender l’article 11 du projet de loi traitant de l’introduction d’une part significative de produits issus de l’agriculture biologique dans la restauration collective pour y ajouter le commerce équitable.

Soyez prêt.e.s à signer la pétition !

 Mobilisons-nous encore et encore !
Ni TAFTA, ni CETA, Ni MERCOSUR : POUR une politique commerciale des droits humains !
La résistance continue … Artisans du Monde se mobilise à nouveau contre le TAFTA, le CETA et le MERCOSUR. Retrouvez dans ces actualités une pétition à faire circuler pour des échanges commerciaux respectueux des peuples et de la planète.

avis peuple euroDans le cadre de notre plaidoyer (voir le manifeste AdM), nous nous sommes toujours mobilisé.e.s contre les accords de libre échange (au sud – APE, ALE – et au nord – TAFTA,CETA) parce qu’ils sont des outils de dérégulation qui vont à l’encontre de ce que nous défendons : une politique commerciale juste, équitable qui fasse passer le respect des droits humains avant les profits !

Voici donc une nouvelle mobilisation qui nous permettra à nouveau de faire le lien entre nos activités avec nos partenaires du sud et les liens potentiels avec les partenaires du nord, ici les agriculteurs : l’accord entre l’Union Européenne et le Mercosur. Un excellent travail de Foodwatch (une organisation non gouvernementale de défense des consommateurs) permet de comprendre les risques de ce nouvel accord de libre échange pour la protection des droits sociaux, des consommateurs et consommatrices, l’environnement, l’agriculture et l’alimentation (importations de viande, normes sur les pesticides, OGM, etc.). Lire le rapport ici et les demandes pour une nouvelle politique commerciale ici.

poignée de main europeA signer et à faire signer ! Elle a déjà recueilli plus de 50 000 signataires… élargissons le cercle !
Pétition : Ni TAFTA, ni CETA, ni MERCOSUR !
SIGNER ☺


Tout n’est pas beau dans le bio

60 millions de consoLe magazine 60 millions de consommateurs, de l’Institut national de la consommation, vient de réaliser des tests très intéressants sur 74 produits bio de toutes marques, grandes surfaces et magasins spécialisés confondus. L’objectif : vérifier la présence de résidus chimiques (pesticides, hydrocarbures aromatiques polycycliques, acrylamide, cadmium,…) dans ces références. Le résultat est sans appel : tous les bio ne se valent pas, et même chez les acteurs les plus vertueux, des traces de pesticides peuvent persister… Bonne nouvelle cependant, les deux produits Artisans du Monde testés (Café Pur Arabica du Congo et Sucre Mascobado) reçoivent à chaque fois la meilleure note du panel (respectivement 16/20 et 17/20) : des résultats qui doivent nous encourager à poursuivre notre démarche en faveur de produits bons pour les humains et leur environnement.
Si vous souhaitez lire l’étude, vous pouvez acheter le numéro de « 60 millions de consommateurs ».


quizaine du ce


Du 12 au 27 mai , nous fêterons comme chaque année, la Quinzaine du Commerce Équitable, sur le thème de l’égalité femmes-hommes.


Soutenez Artisans du Monde grâce à un moteur de recherche solidaire
☺☻

LiloLilo est un moteur de recherche solidaire avec lequel nous venons de nouer un partenariat !

Quel est le principe ? 

Chaque recherche que vous effectuez sur internet génère des recettes publicitaires, qu’elle soit faite par Google, Bing! ou Lilo. La différence, c’est que Lilo vous propose de reverser une partie de ces recettes à la cause de votre choix !

Pourquoi soutenir Artisans du Monde ?

  • La technologie utilisée par Lilo est similaire à celle de Google : la qualité de vos résultats de recherche n’est pas impactée.
  • C’est complètement gratuit.
  • Vous soutenez financièrement les actions de la Fédération.

 Comment ça marche ?

  • Se rendre sur http://www.lilo.org/?utm_s pour utiliser le moteur de recherche Lilo. Chaque recherche internet vous permet désormais de cumuler une « goutte d’eau » !

  • Cumuler au minimum 50 gouttes d’eau.

  • Aller sur la fiche projet http://www.lilo.org/fr/ et verser au minimum 50 gouttes d’eau la première fois que vous nous versez vos gouttes d’eau (les fois suivantes, c’est à souhait).
  • Faire ses recherches au quotidien avec Lilo pour gagner des gouttes d’eau.
  • Reverser régulièrement ses gouttes d’eau, en se rendant directement sur la fiche projet http://www.lilo.org/fr/.

IMPORTANT: Nous sommes pour l’instant en phase de sélection, c’est-à-dire que notre projet n’est pas mis en avant. Pour qu’il le soit, nous devons cumuler 800 soutiens, c’est à dire 160 personnes nous donnant au moins 50 gouttes d’eau.
Nous avons donc besoin de votre soutien, parlez-en autour de vous !!


N’oubliez pas d’acheter vos œufs et divers chocolats à notre boutique Artisans du Monde pour les fêtes de Pâques !

Capture


Et encore du nouveau dans nos boutiques !!
Les créations d’APIKRI pour la collection printemps-été 2018 :

PRODUITS CAPTURELIEN VERS LES PRODUITS

⇒ Le ZOOM sur la coopérative APIKRI d’Indonésie… partenaire d’Artisans du Monde depuis 1998 !

producteur apiAdMicalement vôtre !